Throwback Thursday Livresque #51 possible lueur d’espoir

C’est parti pour le rendez vous du jeudi, avec un nouveau Throwback Thursday livresque. Chaque semaine je prends toujours autant de plaisir à vous préparer ce billet et à lire les votre qui très souvent me font découvrir des livres que je ne connais pas.

Le Thowback Thursday livresque c’est quoi?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livre. L’idée est simple:  un souvenir = un livre. C’est à dire que chaque jeudi elle présentera un thème spécifique. On devra parler d’un livre qui nous fera penser à ce thème. Ce rendez vous hebdomadaire permet de ressortir des placards des livres. Qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! C’est Bettie Rose à l’initiative de ce Throwback Thursday Livresque.

Thème de la semaine: jeudi 11 janvier: possible lueur d’espoir

J’avoue que pour le thème de ce Throwback Thursday Livresque j’ai un peu demandé à Bettie qu’elle m’éclaire. J’avais une idée et elle n’a fait que me conforter dans mon choix. J’ai choisi de vous parler du roman Le couleur des sentiments de Kathryn Stockett. Pour moi ce roman est vraiment plein d’espoir avec l’envie de faire changer les choses. Cette oeuvre nous délivre un magnifique message et une histoire pleine de vérité, aussi dure et cruelle soit elle

 Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui ‘la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.

Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Un ptit mot sur le livre

L’histoire se déroule à Jackson, en 1962, dans une petite ville du Mississipi. Les femmes blanches occupent leurs journées en réceptions, soins esthétiques, cancanages et actions sociales diverses et variées. Et les femmes noires quant à elles sont employées pour élever leurs enfants, nettoyer leur maison et faire la cuisine.

Miss Skeeter, fille d’une riche famille de planteurs, est différente de ses amies. Elle a choisi de faire des études et de travailler avant même de songer au mariage. Plus libre, plus moderne, plus ouverte d’esprit, elle était très attachée à Constantine. La nounou noire qui l’a élevée pendant 22 ans pour finalement partir sans lui donner la moindre explication. Skeeter cherche la vérité et à travers ce cas personnel, c’est toute la vérité sur la vie des bonnes noires qu’elle va connaitre. Et si lever le voile sur la discrimination et le racisme doit lui coûter un fiancé ou des amies, et bien tant pis! Skeeter veut défendre ce qui est juste. Aibileen et Minny auront le courage de s’exprimer, ainsi que d’autres.

Et puis c’est leurs voix qui s’élèvent, timidement puis de plus en plus fort. Un début de rébellion, à travers les chapitres du livre. Leurs vies qui s’envolent et retrouvent une dignité bafouée. C’est leur fierté. Ces femmes montrent un courage ahurissant. Blanche ou Noires car les risques sont là.  Le Klan ne semble jamais très loin. Et divers drames sordides émaillent le récit de sanglantes représailles à une envie de liberté.

On ressent d’ailleurs de manière presque physique cette tension omniprésente. Magnifique roman qui parle de tolérance. Et qui relate d’une façon très juste et sans cliché, la vie des  » bonnes  » noires, de leurs familles et des patronnes blanches qui les emploient.  Par ailleurs, il n’y a pas dans cet ouvrage de bons noirs et de méchants blancs. Et l’auteure nous aide à cheminer lentement à travers les préjugés, les haines entretenues, la bêtise et l’amour qui finalement aide à bousculer tout cela.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires sur “Throwback Thursday Livresque #51 possible lueur d’espoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge