Entre mes doigts coule le sable, Sophie Tal Men

Résumé

Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients.
Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ?

Un ptit mot sur entre mes doigts coule le sable

Tout d’abord je remercie Insia et les éditions le livre de poche pour l’envoi de entre mes doigts coule le sable. J’avais littéralement adoré les yeux couleur de pluie. Il me tardait donc de découvrir ce deuxième opus. J’ai été ravie de retrouver Marie-Lou et Mathieu mais aussi la Bretagne. Et ce roman m’a donné encore plus envie de découvrir cette région. Un livre parfait pour l’été avec ses airs de Bretagne, à lire sur un transat tandis que le soleil est haut dans le ciel. Pas de prise de tête, pas de besoin de réfléchir, juste se laisser guider et bercer par les vagues.

Dans Entre mes doigts coule le sable on retrouve donc Marie-Lou. Tandis qu’elle continue sa formation d’interne, cette fois dans un service de psychiatrie, tout en essayant de mener de front son histoire d’amour avec Matthieu, un jeune homme tourmenté. Tout s’en mêle, Matthieu est un jeune homme complexe, et il va falloir un peu de patience à Marie-Lou pour arriver à le comprendre et à l’apprivoiser. Marie-Lou se retrouve en psychiatrie tandis que Mathieu sera en neurochirurgie. Mais les longues gardes, le stress du métier et le passé de Mathieu vont avoir un effet néfaste sur sa relation avec Marie-Lou…
Arriveront-ils à surmonter tous ces problèmes et vivre enfin leur histoire d’amour ?

Entre mes doigts coule le sable c’est aussi de nouveaux personnages hauts en couleur. Que ce soit patients ou soignants, et on apprend davantage sur ceux qu’on connaissait déjà. Les anecdotes médicales succèdent aux petites intrigues de la vie étudiantes. Et aux aléas de la vie sentimentale de Marie-Lou dans un récit sans temps mort. J’ai adoré en découvrir un peu plus sur Josic. Ce personnage découvert dans le 1er tome. C’est un homme touchant, dont les démons le rattrapent, et c’est un personnage très intéressant que l’auteure a eu raison de mettre en avant.

On retrouve avec bonheur, Marie-Lou, le rayon de soleil de cette histoire, dans la brume brestoise. On espère jusqu’au bout qu’elle parviendra à apaiser les tourments de Matthieu… Comme elle, on éprouve de l’empathie pour Josic, à la sensibilité exacerbée. Trouvera-t-il un autre chemin que l’alcool… C’est une femme dynamique, brillante, une bonne personne. Elle ne conçoit pas de ne pas aider les autres quand ils le lui demandent, même au détriment d’elle-même ou de son couple. Et puis comment ne pas s’attacher au mystérieux Matthieu ? Encore plus quand on finit par apprendre avec quel poids familial il avance. Ce qui est mignon dans ce roman c’est qu’entre Marie-Lou et Matthieu c’est une évidence, aucun des deux ne se la cache, ils sont conscients que leur amour est là. Et pourtant, leur histoire n’en est quand même pas toute tracée.

L’auteure m’a une fois de plus enthousiasmé avec cette manière d’écrire pleine d’humour, d’empathie, et surtout d »humanité.  Derrière la romance compliquée des deux personnages principaux se jouent des moments de vie quotidienne, familiale, d’amitié, professionnelle. Comme dans le premier roman, on pénètre dans l’envers du décor de l’hôpital et des internes en médecine. L’histoire est écrite d’une telle façon qu’on a l’impression d’être avec les personnages, de les accompagner dans les couloirs de l’hôpital, de boire un coup avec eux au « Gobe-mouches ».

Entre mes doigts coule le sable c’est aussi les émotions que l’on peut ressentir en tant que soignant. Elles y sont très bien décrites: l’envie de faire au mieux, la peine et d’une certaine manière ce sentiment d’échec quand on perd quelqu’un. Mais aussi la peur face à certains patients, la difficulté de soigner un proche. Et aussi la joie qu’on a quand on a pu aider. Pour écrire ainsi, le comprendre ainsi, il faut l’avoir vécu, le vivre. J’ai été soignante et je me suis forcément retrouvée à certains moments. C’est très juste, dosé comme il le faut.

Que ce soit le premier, Les yeux couleur de pluie, ou le second, Entre mes doigts coule le sable, Sophie Tal Men nous régale de sa plume. Un livre qui donne le sourire, nous fait rêver, nous évade. Des livres qui sentent bon l’iode, aux couleurs des bottes en plastique et du ciré jaune. Encore une chose, la Bretagne est vraiment à l’honneur dans ce livre, et j’ai même cherché les images si bien décrites par l’auteure, notamment celles de l’île de Groix et de l’Anse Saint Nicolas. Moi qui ne connais pas du tout cette région, ça donne envie d’y aller !

Et pour conclure

J’ai beaucoup aimé ma lecture de Entre mes doigts coule le sable.  Nous retrouvons des personnages attachants qui vivent des histoires comme n’importe qui pourrait les vivre. Les pages se tournent vite, trop vite même et l’on regrette déjà de quitter Marie-Lou. Le troisième m’attend dans ma PAL et je pense qu’il ne va pas  rester bien longtemps 😉 Un joli roman, parfumé au vent breton, à lire cet été et tout le reste de l’année.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 Comments

  1. […] Entre mes doigts coule le sable, Sophie Tal Men […]

  2. Un moment qu’il me tente, il faudrait vraiment que je le lise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge