Simone Veil l’immortelle,Pascal Bresson

Résumé Simone Veil L’immortelle

Cet album est un vibrant hommage à Simone Veil, figure féministe populaire et discrète. Le récit s’attache aux temps forts de sa vie, de la loi pour l’IVG défendue à l’assemblée nationale, à son enfance à Nice avant d’être déportée avec sa famille.
Simone Jacob est née en 1927 à Nice. À 17 ans elle est déportée à Auschwitz, avec toute sa famille. Ses sœurs et elle reviendront du camp de concentration. Cette période l’a marquée à jamais. En 1946, elle épouse Antoine Veil. Magistrat, elle devient en 1974, ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing, chargée de défendre la loi sur l’IVG. En 1993, elle occupe à nouveau la fonction de ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement d’Édouard Balladur.

Simone Veil a également été députée européenne et membre du Conseil constitutionnel. Elle était présidente d’honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Cette femme de conviction s’est très peu confiée. Le grand public ne connaissait que sommairement son parcours de déportée. Elle a attendu d’avoir 80 ans pour écrire ses mémoires (Une Vie, Ed. Stock).

Un ptit mot sur Simone Veil l’immortelle

C’est un roman graphique que j’ai découvert dans mon rayon bande dessinée. Simone Veil est une femme que j’admirais. Je nourris un profond respect pour cette personnalité historique! J’ai lu récemment aussi l’aube à Birkenau. Je vous en parlerai dans la semaine. J’avais lu il y a quelques temps une jeunesse au temps de la Shoah. Ici cet album retrace les moments clés de Simone Veil.

Elle naît dans une famille de juifs français laïques, attachés à la République et aux valeurs de l’éducation. C’est un livre à mettre entre toutes les mains. Le combat pour les femmes et pour la vie de cette grande dame retracé avec une grande intelligence. Simone Veil l’immortelle est une bande dessinée remarquable par sa construction et parfaitement bien documentée. Elle rend hommage à cette femme d’exception qu’était Simone Veil tout en louant ses qualités (force, courage et détermination) forgées au cours de sa terrible adolescence mais qui lui ont été utiles pour le reste de sa carrière.

La principale richesse de cette bande dessinée tient au fait qu’elle aborde de manière très documentée deux sujets importants de la vie de Simone Veil : la Shoah et la Loi sur l’IVG.

Simone Veil de son nom de naissance Jacob était d’origine Juive. Elle et sa famille ont vécu à Nice lors de la Seconde Guerre Mondiale. Déportée à Drancy puis à Auschwitz avec sa mère et sa soeur, et finalement à Bergen-Belsen, Simone parvient à survivre jusqu’à la libération de son camp par les Anglais, en Mai 1945. La déportation a causé la mort de son père, sa mère et son grand frère.

Pour ce qui est de l’IVG. Nous sommes en 1974 et Valéry Giscard d’Estaing alors Président de la République charge sa nouvelle ministre de la Santé, Simone Veil de préparer un projet de loi sur l’IVG. En effet, à cette époque, l’avortement était interdit et même passible d’une peine d’emprisonnement…Elle va se battre pour faire passer sa loi. Ça ne sera pas simple,elle lutte à armes inégales contre une majorité d’élus masculins. Mais elle parvient finalement à faire voter la Loi Veil en faveur de l’IVG, en Janvier 1975, la faisant définitivement rentrer dans l’Histoire.

« L’horreur a fait de moi une femme sensible et pudique, à la fois dure et réservée, véhémente et sereine. »

L’alternance de couleurs permet de distinguer les époques et moments de sa vie pour mettre en valeur leur importance. Ce roman graphique qui s’achève sur l’entrée au Panthéon de Simone avec son époux, permet de découvrir, pour celles et ceux qui ne l’aurait pas encore fait, le parcours de cette femme qui a su tout au long de sa vie garder les valeurs auxquelles elle tenait.

Et pour conclure

Un documentaire à partager avec toutes les générations. Et c’est pleine d’émotions que je quitte à regret ce roman graphique en disant adieu à cette femme de caractère qui a tant fait en matière de modernisation pour nous.Une bande dessinée à mettre entre toutes les mains pour mieux connaître la vie de cette femme remarquable. Une Bande dessinée publiée chez Marabout

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] pour varier mes lectures et j’avoue j’aime bien ce format. Récemment j’ai lu Simone Veil, l’immortelle. La guerre de Catherine se passe pendant la seconde guerre mondiale. Une BD qui a été primé à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge