De soleil et de sang, Jérôme Loubry

Résumé de soleil et de sang

Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de « crimes vaudous ».
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’œuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la « Tombe joyeuse ».
Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

Un ptit mot sur de soleil et de sang

C’est le premier roman de Jérôme Loubry que j’ai lu. Et j’ai franchement adoré! Moi qui ne lit que très peu de policier j’avoue j’ai été conquise par la plume de l’auteur et par l’histoire. Le dernier polar que j’ai lu était la jeune fille et la nuit. Honnêtement difficile de le lâcher tant on veut savoir le pourquoi du comment! Une enquête noire, sombre à souhait, sous couvert de trafic d »enfants, de vaudou, et, autres croyances populaires, à quelques heures du violent séisme qui a ravagé l’île d’Haïti.

Plusieurs histoires racontées simultanément à des époque différentes, sans qu’apparemment aucun lien les unissent et pourtant…Tout d’abord 1984 dans un orphelinat en Haïti. Puis 2008 à 2010 une famille à Paris. Et enfin 2010 des meurtres vaudou ont été découvert par deux enquêteurs, en Haïti… L’auteur prend un malin plaisir à nous balader d’un pays à l’autre, faisant évoluer ces deux histoires jusqu’à ce qu’elles finissent par se rencontrer! De plus, le tempo monte crescendo, les coups de théâtre arrivant pile au moment où il faut pour happer le lecteur et le surprendre! Nous allons avec ce thriller noir, suivre l’enquête avec l’inspecteur Simon Belage et son adjoint Manus. Et l’on assiste à une série de meurtres dont le rituel n’est pas sans rappeler celui du vaudou encore très présent dans l’île…

De soleil et de sang nous parle d’Haïti, de sa culture et ses coutumes, de sa fragilisation après le séisme de 2010, de la corruption qui règne en maître dans cette population inégalement répartie sur le plan économique et social, de certaines pratiques alarmantes pour lesquelles les enfants sont des victimes à déplorer… L’auteur possède un véritable talent pour nous parler de l’enfance, de l’enfance abusée, maltraitée. Les personnages, notamment les six enfants sont terriblement attachants. La ville d’Haïti est un personnage à part entière. Et que dire la mambo. Personnage féminin qui effraie autant qu’elle materne. Et j’ai trouvé que l’auteur avait eu une très belle idée de mettre en lumière cette femme qui incarne les traditions.

Et qui dit traditions, dit croyance vaudou qui est aussi comme un personnage de cette histoire. Que nous y croyions ou pas, ce n’est ni farfelu ni insistant. C’est tout simplement présent comme dans la vie haïtienne. Une croyance qui sert ici à masquer des horribles crimes.. Le vaudou hante ce roman et permet une immersion totale dans le récit.!

Et pour conclure

De soleil et de sang est une histoire qui nous dépayse totalement. Haïti personnage étouffant, où la corruption règne, où l’ambiance poisseuse colle à la peau. C’est un roman plein d’émotions par moment. Comment ne pas être touché par Haïti et surtout par ses enfants…par ce groupe d’enfants en particulier, par les six… J’ai adoré ma lecture! Roman que vous pouvez retrouver chez Calmann Lévy.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge