Wish #Evie, Audrey Carlan

Résumé Wish #Evie

Faire des voeux est une perte de temps, une chose à laquelle je me suis pliée quand j’étais enfant mais que j’ai abandonnée depuis.
On ne peut pas rêver de quelque chose et, pouf, ça apparaît comme par magie. Si vous voulez quelque chose dans la vie, vous devez travailler dur et vous sacrifier pour cela. Ma mère était le genre de femme qui volait d’une aventure à l’autre, laissant le destin décider de son prochain geste. Ma sœur est exactement la même.
Moi, pas du tout. J’ai travaillé jusqu’à l’os pour devenir un gestionnaire financier prospère, me faire un nom et mener une belle vie indépendante.

Même si chaque lettre de ma mère me dit de prendre des risques, de laisser le vent me porter vers les désirs de mon cœur, je fais exactement le contraire. L’envie d’errer et de faire des vœux
est ce qui a tué ma mère et m’a laissée sans ma sœur pendant une décennie. Il n’y aurait pas de vœux pour moi. La dernière fois que j’ai fait un vœu, j’avais huit ans. Ce rêve ne s’est pas réalisé…

Un ptit mot sur Wish #Evie

Tout d’abord je remercie Jessica des éditions Hugo New Roman pour l’envoi de Wish #Evie. J’avoue qu’après avoir terminé le premier, j’ai enchaîné avec ce tome deux. J’avais hâte de découvrir l’histoire de Evie que j’avais adoré dans le premier volume. Et je n’ai pas été déçue. J’ai même préféré ce deuxième tome qui me donne envie de découvrir les deux derniers. J’avoue que je n’ai pas trop aimé la romance, enfin surtout le personnage masculin mais par contre j’adore toujours autant Evie.

Dans ce deuxième volume on va donc en savoir un peu plus sur l’aînée des sœurs Ross, Evie. J’étais très contente de la retrouver. J’avais hâte d’avoir son point de vue, savoir ce qu’elle ressentait. On sait qu’elle a été particulièrement affectée par l’abandon de sa sœur lorsque cette dernière est partie pendant dix ans. Mais on se rend compte que les absences de sa mère avant son décès l’on affecté aussi tout comme son père et son travail de militaire.

C’est une jeune femme beaucoup plus introvertie que sa cadette. Femme d’affaire accomplie, elle tient parfois à distance ceux qui voudraient faire partie de sa vie. De peur de souffrir de nouveau. Evie a peur que les personnes qu’elle aime ne l’abandonnent et se forge donc une carapace et s’empêche parfois d’être heureuse… L’auteure nous dresse le portrait d’une femme forte, mais aussi d’une femme avec des blessures, des doutes et qui ne demande seulement qu’à être enfin aimée.

Côté romance, je vous avoue que je n’ai pas trop accroché avec Milo. Même si Evie le connaît depuis l’enfance on l’impression qu’il surgit un peu de nulle part et tout d’un coup il veut Evie dans sa vie… Tout va trop vite, j’aurai aimé plus de jeu de séduction. Je l’ai trouvé parfois autoritaire avec elle. Pourtant Evie est amoureuse de lui depuis toujours mais elle s’est toujours mit des barrières pour ne pas souffrir. Elle va tout de même poser ses conditions avec Milo, en voulant prendre son temps. Milo devra agir avec patience pour conquérir le cœur de sa belle.

J’ai adoré qu’une partie de l’histoire se déroule dans la réserve. Chez son grand père là où elle a plus ou moins grandit avec sa sœur. Et c’est avec plaisir que l’on retrouve Tashuda leur Toko. Sa sagesse et l’affection qu’il a pour à ses petites filles qu’il a élevé. C’était chouette d’imaginer les paysages là bas, de s’imaginer là bas. De plus dans ce tome, l’auteure aborde un peu plus la culture amérindienne, et notamment les difficultés qu’un couple aux origines différentes peuvent avoir. Nous en découvrons un peu plus sur les traditions de ce peuple, et ce grâce ou à cause des évènements qui vont avoir lieu dans ce tome.

Et pour conclure

Un tome deux que j’ai beaucoup aimé excepté le personnage de Milo… J’ai hâte de lire le tome trois. Parce que la fin du tome nous laisse imaginer qu’il va y avoir des choses intéressante et qu’on n’a pas fini avec les sœurs Ross.

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge