Mansfield Park, Jane Austen

Résumé Mansfield Park

Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n’a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l’a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ?

Un ptit mot sur Mansfield Park

Tout d’abord je remercie Jessica des éditions Hugo New Roman pour l’envoi de Mansfield Park. Avec ce roman je continue ma découverte de roman de Jane Austen. Et oui bien que j’adore l’auteure je n’ai pas tout lu. J’ai lu récemment Northanger Abbey que j’avais bien aimé. Une nouvelle fois ce roman nous fait voyager dans la dissension des classes sociales, encore à l’époque où tout est déterminé depuis la naissance, en tout cas on s’attache à cette héroïne.

Mansfield Park c’est l’histoire de Fanny qui a l’âge de 10 ans vient vivre à Mansfield Park auprès de son oncle, sa tante et ses cousins et cousines. C’est la qu’elle va grandir sans jamais oublier de lui rappeler qu’elle est pauvre. Seul son cousin Edmund se montre gentil et attentionné avec elle. Alors c’est tout naturellement qu’elle tombe amoureuse de lui en grandissant. Mais l’arrivée des Crawford va changer beaucoup de chose…

J’ai à nouveau adoré retrouver les descriptions austeniennes de la campagne anglaise, en ce tout début du XIXe siècle. Le personnage de Fanny reste pour moi une héroïne à part. Dès le début je me suis prise d’affection pour la jeune femme. Jeune demoiselle douce et posée voire effacée, souvent moquée et brimée. Le manque de confiance de Fanny, sa souffrance, son humilité me l’ont rendu attachante. Dans ce roman, Jane Austen dépeint une large galerie de personnages dont elle dresse les portraits avec cette ingéniosité qu’on lui connaît si bien.

Malgré les longueurs, j’ai passé un très bon moment en compagnie de la jeune Fanny et de son entourage. L’auteure nous offre une nouvelle fois un portrait très soigné de la société qu’elle côtoyait elle-même au quotidien. L’occasion pour les lecteurs de faire un bond dans le temps et de passer quelques heures dans la campagne anglaise du tout début du XIXe siècle.

Mansfield Park c’est de l’Amour, de la confrontation, de la séduction, mariage, de la souffrance, du chagrin, séparation, des retrouvailles et bonheur sont les clés de l’intrigue qui m’a parfaitement passionnée, j’ai retrouvé le style si affirmée et magique de Jane Austen avec bonheur.

Et pour conclure

Une nouvelle fois j’ai été ravie de retrouver la plume de Jane Austen. Et avec Mansfield Park, je peux dire que j’ai lu tous les romans de Jane Austen. Reste plus qu’à me les acheter en VO. Une fois de plus, Jane Austen réalise une peinture brillante de la société victorienne du XIXe siècle, où les questions autour des mariages arrangés et d’amour viennent enrichir l’intrigue.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge