L’hiver de Solveig, Reine Andrieu

Résumé l’hiver de Solveig

Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant qui vit désormais sous leur toit.
Printemps 1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.

Un ptit mot sur l’hiver de Solveig

Tout d’abord je remercie Maud des éditions Préludes pour l’envoi de l’hiver de Solveig. Il y a un moment qu’il était dans ma pile  à lire. Et puis comme il est dans notre catalogue coup de coeur je me suis dis que c’était le moment de le sortir. Roman que j’ai lu presque d’une traite tant j’ai été captivée par l’histoire. C’est un réel plaisir de tourner les pages pour découvrir l’histoire de Solveig. La seconde guerre mondiale est un sujet que j’aime beaucoup en littérature. Et si comme moi c’est un sujet que vous aimez retrouver, je vous conseille une soif de livres et de liberté.

L’hiver de Solveig c’est la découverte d’une jeune fille d’une dizaine d’année en 1946. Cette dernière est amnésique et ne souvient pas du tout qui elle est, n d’où elle vient…D’autant que rien n’explique sa soudaine apparition dans la petite ville de Bournelin car aucune disparition d’enfant n’est signalée…L’enquête est confiée à Justin, la plus jeune recrue de la gendarmerie du coin. Il va très vite s’attacher très vite à cette petite fille qu’il surnommera Angèle.

1940 à soixante kilomètres de là, Lignon pour être plus précise, on rencontre la famille Lenoir. Il y a le père, Armand, médecin, son épouse Noémie. Et puis leurs deux enfants : Solweig, dix ans, curieuse de tout et Valentin sept ans dont la santé est fragile. Sans oublié Ernestine la bonne et Germain qui s’occupe du jardin. Sous la contrainte, ils hébergent chez eux un sous-officier de la Wehrmacht, Günter Kohler. Sa mission est de surveiller le passage entre la zone libre et la zone occupée dont la limite passe à proximité.

Des vies bouleversées, chacun devant apprendre à s’imprégner de cette nouvelle atmosphère et à survivre tant bien que mal, dans un pays en guerre. En ces temps-là, le climat de vie est anxiogène, difficile à supporter pour beaucoup. C’est pourquoi, les quelques joies que peuvent ressentir nos protagonistes sont des bouffées d’oxygènes bienvenues.

On va suivre ainsi, la vie de tous les jours d’une famille ordinaire ou presque. Malgré tout la Résistance qui s’organise, avec des groupes en rivalité, la mise en place du STO… Et bien sûr l’amour peut surgir avec un homme de la nation ennemie… C’est le destin croisé des personnages interroge de manière vive et continue le lecteur sur sa propre éthique, ses choix, ses convictions, ses ambiguïtés, lâchetés, ambivalences possibles, sa part de lumière et d’ombres. Roman choral dans lequel il y a une alternance de points de vue, cela permet de voir l’intrigue sous tous ses angles. Une lecture qui nous amène à quelques réflexions sur cette période si terrible qu’a été la seconde guerre mondiale ! Et les apparences sont parfois trompeuses : ne pas jugé trop vite les gens à qui l’on a à faire…

Une histoire très bien ficelée. Du suspense du fait de la découverte de cette fillette amnésique que personne ne déclare disparue. Qui est t-elle ? D’où vient t-elle ? Qui est sa famille et pourquoi ne la recherchent t-ils pas? De plus, l’auteure dépeint avec justesse les consciences torturées, contraintes à des choix difficiles impliquant des vies humaines. Autant de destins mêlés, dans lesquels la vengeance aveugle va tenir un rôle capital… Autant de vies croisées et de destins brisés dans cette fresque romanesque.

Et pour conclure

Porté par des personnages forts et doté d’une intrigue inattendue, l’hiver de Solveig est un roman historique, bouleversant et romanesque, sur une des périodes les plus troublées de l’Histoire. Un roman qui montre comment les secrets, les faux semblants peuvent être tout aussi dramatique qu’une guerre. Véritable page turner impossible à laisser tant que l’on n’a pas le fin mot de l’histoire.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge