La vie qu’on m’a choisie, Ellen Marie Wiseman

Résumé la vie qu’on m’a choisie

Un soir d’été de 1931, Lilly Blackwood remarque les lumières d’un cirque depuis la fenêtre de sa mansarde. La petite fille a interdiction d’explorer les alentours de Blackwood Manor… Elle n’est même jamais sortie de sa petite chambre. C’est pour sa sécurité, lui répète sa mère, car Lilly fait peur. Mais cette nuit-là, elle est emmenée en dehors de la propriété, pour la première fois. Et elle est vendue au cirque.
Deux décennies plus tard, Julia Blackwood hérite du manoir de ses parents et de leur élevage de chevaux. Elle espère que revenir sur le lieu de son enfance pourra effacer de douloureux souvenirs. Mais elle va découvrir une mansarde jamais ouverte, et les photos d’un cirque mettant en avant une étonnante jeune femme... 

Un ptit mot sur la vie qu’on m’a choisie

Tout d’abord je remercie Laury Anne et les éditions Faubourg Marigny pour l’envoi de la vie qu’on m’a choisie. Roman qui était dans ma PAL depuis quelques semaines. Et je me demande pourquoi je ne l’ai pas sorti avant… C’est un livre m’a passionné jusqu’au bout car c’est un roman qui va bien au-delà du sort assez extraordinaire des deux héroïnes. Il peut se lire d’une traite tant on est prit dans cette histoire.

La vie qu’on m’a choisie débute en 1931 dans l’État de New York. Blackwood Manor et son élevage de chevaux sont isolés mais c’est dans le grenier de l’imposant manoir que débute l’histoire… Nous faisons la rencontre de  Lilly Blackwood, 9ans, petite fille qui vit dans ce grenier avec son chat Abby, sa meilleure amie… Et malheureusement cette petite fille ne connaît rien du monde qui l’entoure. C’est ici, isolée de ses parents, qu’elle vit et n’est encore jamais sortie dehors. Ses parents sont très froids avec elle et ne lui ont jamais montré de signe d’affection…

Un jour un cirque vient s’installer près de la propriété. Sa mère lui propose d’aller voir les animaux, chose que Lilly a attendu depuis très longtemps, elle qui n’a jamais mit le pied dehors… Mais elle sent que quelque chose n’est pas normal… Et pour cause, sa mère l’a vend à un certain Merrick, responsable du musée des horreurs… Et en parallèle on va suivre l’histoire de Julia, qui a 18 ans a quitté Blakwook Manor. Elle vit de petits boulots, dans un appartement minable, avec un ptit ami qui n’est pas très tendre. Un jour, elle reçoit la visite d’un avocat lui annonçant le décès de sa mère et qu’elle est l’unique héritière du Manoir…

Tout au long du roman, nous allons suivre ses deux histoires, de ces deux femmes incroyables. Lilly qui devra trouver sa place dans ce cirque. Elle pourra compter sur compter sur des âmes charitables, que ce soit Glory ou encore Cole, le jeune dresseur d’éléphants. Une jeune fille si courageuse, volontaire, si emplie d’amour, de tendresse et de compassion. On en peut que s’attacher à elle.  Et puis Julia, une vie qui la ramène dans la maison de son enfance, Blackwood Manor. Et c’est là, sous la poussière, les toiles d’araignées et le bruit des rats, dans ce qu’elle suppose être le grenier, qu’elle va faire une étrange et bouleversante découverte….

L’auteure construit solidement son intrigue avec des enfants malheureux, des parents mal aimants, des gens mauvais et qui le restent, des histoires d’amour sans surprise. Les sujets abordés sont extrêmement bien traités. Ce roman parle entre autres de cruauté humaine face à la différence, mais aussi de maltraitance animale. J’ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois. Dès le départ j’ai été happée par l’univers fantastique du cirque, par l’itinérance et le vagabondage des ces artistes qui fascinent. C’est un lieu de vie où se retrouvent une majorité de personnes exclues de la société à cause de leurs différences. Ensemble, ils forment un monde à part et solidaire.

Petit à petit, les pièces du puzzle vont s’assembler et va apparaître un portrait de famille bien loin de ce qu’on puisse imaginer. La vérité n’est pas ce qu’elle paraît être.

Et pour conclure

Ce livre m’a bouleversé, m’a mis le coeur à rude épreuve et m’a complètement retournée. L’auteure nous offre un roman exceptionnel. Tout au long de la lecture, on émet mille hypothèses, pour trouver des liens entre ces deux jeunes filles…vous vivez deux vies qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre.On s’attache aux personnages, on ressent leurs émotions, on essaye de comprendre comment elles en sont arrivés là. Je ne peux que vous dire de lire cette merveilleuse histoire.

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge