La soeur de la lune, Lucinda Riley

Résumé la soeur de la lune

Tiggy D’Aplièse a toujours senti les choses, un instinct dans lequel son père adoptif décédé, l’excentrique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses six filles, adoptées aux quatre coins du monde – lui disait d’avoir confiance. Suivant cet instinct, elle déménage en Ecosse, dans les vastes Highlands, pour travailler sur le domaine de l’énigmatique Laird Charlie Kinnaird, et prendre soin de la faune locale. Cette décision la met sur le chemin d’un ancien gitan qui la guide sur les traces de ses origines… jusqu’à la ville de Grenade et la communauté gitane du quartier de Sacromonte.

Quels sont ses liens avec cette communauté qui a dû fuir pendant la guerre civile ? Et avec « La Candela », la plus grande danseuse de flamenco de sa génération ? Alors que Tiggy découvre son histoire et commence à appréhender l’étendue de son pouvoir, elle devra choisir: rester avec sa famille retrouvée ou retourner à Kinnaird, auprès de Charlie…

Un p’tit mot sur la soeur de la lune

Je crois que ce tome 5 est dans ma PAL depuis sa sortie… Donc cette lecture est parfaite dans mon challenge dépoussiérage de Pile à Lire. Et j »ai lu ce roman en lecture commune avec ma copine Carole. Nous avons lu les premiers tomes de la saga ensemble (les tomes un, deux et trois étaient des relectures pour ma part). J’avoue qu’à chaque tome c’est le même engouement. Même si pour une fois j’ai préféré la partie présent cette fois ci.

Dans ce tome cinq nous faisons plus ample connaissance avec Taygète (Tiggy). Elle est diplômée en zoologie et spécialisée dans la préservation de la vie sauvage. Tiggy se trouve en Ecosse à la mort de son papa. Elle travaille dans un refuge. Et elle se retrouvera bientôt à travailler sur le domaine de Kinnaird pour s’occuper de chats sauvages. C’est là bas qu’elle rencontre Chilly, un vieil homme d’origine espagnole qui lui dévoile un étonnant message concernant ses origines…

Tiggy est un personnage profondément humain et sensible à la nature et au bien être des animaux. C’est une jeune femme fragile et frêle d’apparence. Et elle va se révéler d’une force et d’une énergie insoupçonnées. Et cela au fur et à mesure qu’elle va découvrir ses origines.  Tiggy a hérité également d’un don de voyance mais il va falloir le travailler. Et surtout ne pas hésiter à le mettre en application. De plus, Tiggy prend son job très au sérieux. Et ce n’est qu’après un accident couplé à une déception qu’elle partira ou plutôt s’enfuira pour l’Espagne..

Comme dans les tomes précédents, Lucinda Riley prend le temps d’installer son personnage principal. Et de nous familiariser avec sa personnalité avant de faire un saut dans le passé sur les traces de ses ancêtres. Tous les tomes sont assez différents au niveau des cultures abordés ou des pays découvert. Mais on entre avec une telle facilité dans l’histoire qu’on reste plongé dedans jusqu’à la fin !

« J’ai appris que le secret du bonheur était d’essayer de vivre pleinement l’instant présent. »

Concernant la partie du passé on découvre Sacromonte, ses grottes, la vie de cette communauté gitane tellement atypique et d’en savoir plus sur le Flamenco. Même si pour une fois j’ai préféré la partie présent. Cette partie du passé se déroule sur plus de 30 ans elle englobe des périodes très marquantes pour l’Espagne et rendant les conditions de vie des gitans bien plus difficiles. J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs. J’avais un peu de mal à m’attacher aux personnages de cette époque. Et notamment à Lucia.

Lucia Amaya Albaycin surnommée la Candela, fuit le pays avec son père, son compagnon et les musiciens de sa troupe. Elle est danseuse de flamenco, la plus grande du pays et elle veut conquérir le monde… Jeune femme au tempérament de feu… Mais j’ai eu du mal avec ce personnage. Autant j’ai beaucoup aimé sa mère Maria, autant Lucia et son père c’était un peu plus compliqué.

En revanche, j’ai beaucoup aimé retrouver Ally également et voir une partie de son évolution. C’est un personnage que j’avais un peu moins apprécié à l’époque où je l’avais lu. Sans oublier le retour à Atlantis dans la villa d’Apliese où le mystère continue de planer autour de la disparition de Pa Salt… Et sur le rôle de l’énigmatique Zed….

Et pour conclure

Avec la soeur de la lune,  Lucinda Riley nous embarque du froid des Highlands jusqu’à la chaleur andalouse. C’est une histoire plutôt bien ficelée avec pas mal de rebondissements entre passé et présent. Ce roman vous rappelle de toujours faire confiance à votre instinct et de ne pas regretter ce que vous perdez pour accueillir ce qui vous attend… Et c’est ce qui arrivera à Tiggy. Une saga publiée chez les éditions Charleston.

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge