Premières Lignes #29

Premières lignes

C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. C’est un principe me plait bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès les premières lignes on sait si on va être dans l’histoire ou non. La semaine dernière il n’y a pas eu de Premières Lignes suite à ma panne de lecture, je n’avais pas commencer de romans. Retrouvez celui de la semaine dernière ici.

Premières lignes c’est quoi?

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Et le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les Premières Lignes d’un roman. Pour se donner une idée du roman qu’on va lire.

Pour ce vingt neuvième rendez-vous de Premières Lignes, je vous parle du roman que j’ai commencé cet après-midi. Il s’agit du tome 2 de Prude à Frange de CS Quill sorti chez Hugo Poche Romance

Alors qu’elle est entrée dans le Round depuis plusieurs semaines, l’enquête de Cadence n’a pas progressé. Si elle veut en apprendre plus sur la disparition de sa meilleure amie, elle va devoir donner de sa personne et prendre des risques.

Elle doit pour cela accepter de s’abandonner totalement à Mas. Mais Cadence a de plus en plus de mal à étouffer son attirance pour son tuteur. À repousser sans cesse ses barrières, Mas ne risque-t-il pas de les détruire et elle avec ?

Derrière son apparente violence, Mas est de plus en plus proche de Cadence. Il doit désormais lutter contre lui-même pour préserver son seul moyen de laver son honneur. S’il cède à ses désirs, il pourrait perdre bien plus que sa place dans le Round.

Premières Lignes

« J’avais quinze ans le jour où j’ai failli perdre ma virginité. Perdre… Drôle de choix de mot… L’offrir dans le meilleur des cas, la miser parfois. Ou bien se la faire voler. Mike était quelqu’un d’important au foyer, il avait cette facilité à fédérer les gens autour de lui. Il était plus vieux que moi et avait confiance en lui, du moins, c’est ce qu’il laissait croire pour cacher aux autres ses faiblesses. Il cherchait en réalité à recouvrir sa nocivité manifeste. Je n’étais pas dupe, je crois que c’est ce qui l’a excité. J’étais l’une des rares à lui tenir tête, presque la  seule à ne pas ricaner bêtement devant ses paroles. « 

Et vous, Premières Lignes vous participez?

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires sur “Premières Lignes #29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge