Journal de bord d’une confinée #4

Hello hello

Me revoilà avec un nouvel épisode de mon journal de bord d’une confinée. Bien que je continue à écrire dans mon journal presque tous les jours, ici je n’avais pas envie d’écrire quotidiennement. Et si j’écris aujourd’hui c’est parce que mon confinement touche à sa fin, comme beaucoup vous me direz. Qui dit fin de confinement dit retour dans le sud et dans mon chez moi. Et c’est dès cet après midi que je reprend la route. Alors je ne vous cache pas que j’appréhende un peu.

En effet après avoir passé quasi deux mois dans mes montagnes, chez mes parents, le retour à la ville et à la solitude s’annonce compliqué. Oui j’avoue la solitude me pèse un peu et je l’avais presque mise entre parenthèse ces dernières semaines avec le confinement… Et puis retrouver la ville ce n’est pas ce que je préfère non plus. Bon heureusement que là où j’habite c’est un peu le calme. Mais mes montagnes vont clairement me manqué. Je sais très bien que je vais y revenir. J’espère en juin.

Huit semaines de confinement qui aurait cru que nous allions vivre ça un jour. Incroyable mais c’est pourtant la réalité. C’est là que je me suis rendu compte que certaine chose ne me manquait pas du tout. Comme par exemple faire les magasins. Alors déjà en temps normal ce n’est pas ce que je préfère mais m’acheter des vêtements ou tout autres babioles ne m’a pas manqué. Bien au contraire, je me dit que souvent j’achetais sur un coup de tête et qu’au final je n’en ai pas plus d’utilité que ça. Et je vais continuer dans ce sens. Arrêter d’acheter pour acheter. Alors je sais que c’est bon pour l’économie de dépenser mais j’ai envie de mieux consommer.

J’ai profité de ce temps que j’avais devant moi pour un grand ménage de printemps. Une fois de plus j’avais des affaires chez mes parents dont je ne mettaient/servaient pas en temps normal. Alors j’ai fait un gros tri que mes parents iront porter à la croix rouge dès sa réouverture. Autant faire une bonne action. J’ai franchement bien vécu ce confinement. A aucun moment je ne me suis ennuyée, j’ai même trouvé que le temps passait assez vite à vrai dire. Bon il faut dire que j’ai été pas mal occupé. Lecture, running, balade, cuisine…

Et finalement le 11 mai est vite arrivé. Ici j’ai eu l’impression d’être loin du virus. Je ne dirais pas coupé du monde mais presque quand même. Je me suis rendue compte que vivre à la campagne/montagne me convient bien en fait. Mais le retour à la « réalité » m’inquiète un peu. Bien sûr que je suis consciente qu’il faut que je retourne travaillé, que l’on ne peut pas rester confiné toute l’année. Heureusement que je vais avoir mes ptites bulles d’évasion comme mes livres et la course à pied. Je sais que je vais en avoir besoin. Et peut être encore plus qu’avant…

Autant d’habitude l’inconnu ne m’effraie pas, je l’ai prouvé par le passé mais pour une fois, oui cet inconnu m’inquiète. Et puis je trouve que les médias font aussi tout pour nous effrayer encore un peu plus. Evidemment je sais que le virus est toujours là, qu’il va falloir vivre avec pour quelques semaines, mois, années… Mais je ne sais pas, comme s’il fallait toujours en faire plus, dans l’exagération parfois. Ces derniers jours j’ai encore plus réduit ma consommation réseaux sociaux mais aussi info à la télévision, tellement anxiogène, presque encore plus aujourd’hui qu’il y a quelques semaines.

Au moment où j’écris ces quelques lignes je crois que c’est la première fois en 8 semaines que le moral est coussi coussa. On ne vivra plus comme avant pendant un certain temps, des changements arrivent aussi au travail, je ne sais pas trop quand je vais revoir mes amis mais aussi ma famille même si j’ai passé deux mois avec eux … C’est un peu comme si j’avais laissé tout ça de côté pendant ces 8 semaines. Mais que tout me revenait en pleine poire à quelques jours de ce déconfinement. Je sais que ce journal de bord je le continuerai même après le 11 mai parce que l’on sera encore loin d’un retour à la normale et que je vais certainement avoir pas mal de choses à écrire…

Et toi,à quelques jours du déconfinement, comment te sens tu? Appréhension ou pas du tout?

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Encore merci pour vos récits !
    Julian
    Dernier post de PSG Mercato : Saison 94/95 : PSGMy Profile

  2. […] revoilà avec un nouvel épisode de mon journal de bord d’une confinée. Probablement le dernier par ici. A voir. Et voilà 8 semaines de confinement. Qui l’aurait […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge