Journal de bord d’une confinée #5

Hello hello

Me revoilà avec un nouvel épisode de mon journal de bord d’une confinée. Probablement le dernier par ici. A voir. Et voilà 8 semaines de confinement. Qui l’aurait cru qu’un jour la France s’arrêterait presque de tourner. Alors j’avoue que sur le moment je me suis posée pas mal de questions. Est ce que tout cela est bien réel? On va vraiment devoir rester chez nous et ne plus aller travailler? Et puis oui on n’avait pas d’autre choix.

Alors après huit semaines qu’est ce que je retiens de ce confinement? 

Et bien déjà je trouve que ces huit semaines sont passées plutôt vite et je ne vous cache pas que si j’avais pu rester encore quelques semaines de plus chez moi ça ne m’aurait pas déranger ;-). Avant ce confinement j’avais l’impression que l’on ne prenait pas le temps de vivre. Il fallait tout faire vite, sans jamais trop se poser. Comme si l’on courait sans cesse après ce fameux temps. Alors là avec le confinement plus aucune excuse pour prendre enfin le temps de vivre, de faire ce que l’on veut au gré de nos envies. Et ce même si on était enfermé et restreint dans nos déplacements. J’ai la sensation d’avoir fait tout ce que je repoussais depuis des semaines, des mois. J’ai fait un grand ménage de printemps et honnêtement ça fait du bien au moral.

Alors oui j’ai eu des conditions de confinement que l’on peut dire presque idéales. En maison, à la montagne, chez mes parents, avec terrasse et jardin… L’impression que nous étions hors du temps là bas. J’ai eu la chance de n’avoir personne de toucher dans mon entourage par cette maladie. Et je me dis que heureusement que le téléphone et les appels en visio existent. Comme ça j’ai quand même pu voir mes neveux si proche mais si loin avec ce confinement. Je sais que si j’étais restée dans mon 25m carré ça n’aurait pas été la même chose. Et si nous devions de nouveau être confiné (on ne sait jamais) je pense que je repartirai de nouveau. Une fois de plus je me suis rendue compte que ma famille était importante pour moi et que pas une seule seconde je n’ai hésité à partir.

Parfois je me demande pourquoi est ce que je travaille si loin d’eux… Qui sait un jour je serais peut être de retour là bas. L’avenir nous le dira. C’est le retour ici dans le sud qui m’a un peu inquiéter. Retour à la solitude, au train train quotidien… Est ce que je suis prête à tout ça, il va bien le falloir. A voir comment tout cela va se passer.

Et pour la suite,

Et bien c’est donc retour au travail dès aujourd’hui. Un nouveau projet nous attend. J’ai surtout hâte de pouvoir aller courir de nouveau au delà d’un kilomètre et avec les copines. Il me tarde aussi de retrouver mes ami(e)s. Mais ce que je vais retenir de tout ça, c’est que je vais continuer à vivre comme je l’ai fait pendant ces huit semaines. C’est à dire prendre le temps, mon temps, de ne pas remettre à plus tard. D’arrêter de me prendre la tête pour certaines choses parce que je sais que certains/certaines eux ne s’en feront pas. Continuer de rêver, d’avoir des projets(j’en ai quelques uns en tête) et de tout faire pour ces projets se réalisent. Alors dans quelques semaines, quelques mois, quelques années, peu importe je ferai en sorte de tout mener à bien.

Je sais que dorénavant ça va être une nouvelle vie, qu’il va falloir modifier certaines choses mais je crois que je suis prête pour cette nouvelle vie.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. Merci pour ce #5, le confinement fut long mais un peu plus agréable en vous lisant 👌❤️
    Julian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge