Wish #Catori, Audrey Carlan

Résumé Wish #Catori

La soif d’aventure. C’est ce pour quoi j’ai vécu. Élevée dans une réserve amérindienne au cœur des États-Unis, je ne savais pas à quoi ressemblait le monde réel. Je n’étais pas comme les autres femmes de notre réserve. Ma mère et mon père le savaient quand je suis née. Ils m’ont appelée Catori, ce qui signifie “esprit” en comanche.
Mon père m’a regardée dans les yeux et a su que je n’étais pas faite pour la vie d’épouse et de mère. Je suis partie le jour de mes dix-huit ans. J’ai fait tout le chemin jusqu’à la côte Est où j’ai rencontré Adam. Le premier homme qui allait changer ma vie. Il m’a épousée et m’a donné une fille, mon Evie. Mon soleil d’or.

Adam et moi nous comprenions. Nous avons convenu de nous séparer librement et je suis partie pour aller découvrir le monde. Ma fille entre les mains sûres de mes parents. Jusqu’à ce que je rencontre Ian. Aussi sauvage que le vent, il m’a emportée. Il m’a donné une fille. Suda Kaye. Adam a accepté cet enfant comme le sien et nous avons décidé de nous aimer les uns les autres comme une famille.
Je suis repartie parcourir le monde, seules mes filles me faisaient revenir à la maison de temps à autre.
Dans un dernier effort pour être la mère qu’elles n’ont jamais eue, j’ai écrit à mes filles. Une lettre chacune à ouvrir à partir de leur dix-huitième anniversaire, et ce pendant dix ans.

Aujourd’hui, je veille sur elles et je sais qu’elles le ressentent…

Un ptit mot sur Wish #Catori

Tout d’abord je remercie Jessica des éditons Hugo New Roman pour l’envoi de ce tome 4 de Wish #Catori. Je sais que beaucoup n’ont pas trop accroché avec cette série mais ce n’est pas mon cas. J’avoue que chaque tome est différent, apporte son lot de surprises, de déceptions. Mais j’ai passé un bon moment avec chacun. Et je trouve que ce tome sur Catori conclue de la plus belle des manières cette série. Je suis ravie que Audrey Carlan ait décidé de l’écrire. J’ai aimé la voir prendre son envol, tomber amoureuse, devenir maman.

Ce tome 4 c’est donc l’histoire de Catori, la maman de Suday Kay, Evie et Isabeau. On la rencontre lorsqu’elle est chez ses parents, dans la réserve amériendienne. On découvre une jeune femme qui a soif de découverte et de liberté. Elle va alors quitter la réserve, avec une troupe de danse. Catori va rencontrer Adam, militaire de carrière. C’est un homme merveilleux et ils vont très vite tomber amoureux et se marier. De cet amour va naître Evie. Puis elle rencontrera un autre homme et Suday Kaye va naître à son tour…Puis Isabeau un peu plus tard. J’ai aimé voir la vie de Catori avant et avec ses filles plus jeunes, lorsqu’elles étaient petites filles.

On découvre vraiment son histoire, on essaye de comprendre ses choix autant dans ses pensées que dans ses actions. Elle a grandi donc dans une réserve amériendienne. Mais elle a toujours eu cette envie de découvrir. Et même lorsqu’elle fonde une famille, l’envie de repartir est toujours présente. Elle doit déployer ses ailes, car le temps lui est compté… Autant j’avais un peu de mal avec ce personnage dans les tomes précédents, autant en la découvrant elle m’a touchée. On va la voir vieillir, apprendre à devenir une épouse de militaire (chose pas facile). Mais aussi devenir maman, elle sera épauler par sa maman. Catori va parfois douter, elle  peur d’échouer. Et ses paroles, ses mots, ses peurs, ces moments semble tellement réels. Audrey Carlan les retranscrit avec brio.

Mais elle va aussi devoir gérer l’angoisse de voir sa maladie évoluer et prendre possession d’elle… Cette histoire est à l’image de Catori, c’est à dire: bohème, fantasque et bouleversante. Coup de coeur pour le personnage de Adam. On se rend compte au fil des pages de l’amour qu’il porte à Catori et à ses filles. C’est un homme que l’on  ne peut que aimer. Leur histoire est vraiment très belle, sincère et tout en intensité. Adam est un  homme honnête et qui aime sa famille d’un amour si profond. Malgré les épreuves qu’ils vont traverser, malgré la distance qui les séparent parfois, leur relation est toujours aussi forte et belle.

Quel bonheur de retourner sur ces terres amérindiennes mais aussi de retrouver toute la sagesse des parents de Catori. Et dans ce tome nous en découvrons davantage sur certains de leurs rituels et sur leurs croyances les plus profondes. Les traditions, les légendes, la langue, cela apporte énormément à l’histoire et j’avoue j’ai adoré. On sent tout le travail de l’auteure. On retrouve avec plaisir Toko, cet homme sage et le pilier de la famille. Et puis on découvre Topsannah la mère de Catori, femme forte et bienveillante.

Et pour conclure

Wish #Catori est un tome que j’ai beaucoup aimé, peut être même mon préféré de la série. Un tome qui répond à pas mal de questions que je me posais dans les tomes précédents. Ce fut une lecture bouleversante. Catori est une femme hors du commun et l’on ne peut s’empêcher d’être touchés par son histoire, son parcours et par son âme. Ayant lu les tomes précédents on sait ce qui va arriver à Catori. Mais avec ce dernier tome, Catori nous entraîne de la plus belle des façons pour son dernier voyage 😉

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge