Premières Lignes #168

Premières Lignes

C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. Et pour une fois depuis quelques semaines je vais le publier dimanche  ;-). C’est un principe me plaît bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès le départ on sait si on va être dans  l’histoire ou non. Celui de la dernière fois est ici.

Premières Lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Et le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premiers mots d’un roman. Pour se donner une idée du roman qu’on va lire ou que l’on est en train de lire.

Pour ce cent soixante huitième rendez-vous de Premières Lignes, je vous parle du roman que je suis en train de lire. Il s’agit de les réveilleurs de soleil de Oxmo Puccino sorti mercredi chez JCLattès.

Premières Lignes 

” Un refrain entêtant résonne dans la tête de Rosie, alors que l’horloge au dessus de l’évier bat la mesure. 
Encore un matin où le soleil ne s’est pas levé.
Les aiguilles indiquent huit heures. Et à cette heure, d’ordinaire son grand père la presserait d’accélérer la cadence et d’avaler sa dernière tartine. Mais ce matin encore, l’école est fermée, tout comme les boutiques et les lieux où les gens s’amassent pour des papiers qui provoquent des migraines administratives. 

Sans avoir complètement disparu, le Soleil se contente d’apparaître timidement quelques minutes , comme s’il avait trop mal au dos, avant de se recoucher aussitôt, laissant une petite lueur d’espoir aussi discrète qu’une pénombre. Dans les maisons, les ampoules scintillent du soir au matin, enfin du soir au soir, et la nuit perpétuelle a ralenti la vie de tous.”

 

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. Et pour une fois depuis quelques semaines je vais le publier dimanche  ;-). C’est un principe me plaît bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès le départ on sait si on va être dans  l’histoire ou non. Celui de la dernière fois est ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge