Et me souvenir de ta mémoire, Cécile Bergerac

Résumé et me souvenir de ta mémoire

Une jolie réflexion sur la mémoire, qu’elle soit personnelle, familiale ou collective.Sans pouvoir en expliquer la raison, Marcel a noué une relation privilégiée avec Cécile, sa cinquième petite fille. Pourtant, quand elle lui demande de lui raconter sa vie en Algérie avant de venir vivre en France, il se dérobe toujours. Il ne veut plus repenser à cette période et aux secrets qu’elle recèle. Mais Cécile est opiniâtre et pose encore et toujours les mêmes questions.
Face à l’obstination dont elle fait preuve, Marcel finit par comprendre que dans son passé se trouvent les racines sur lesquelles grandit sa petite fille chérie et qu’il doit transmettre pour qu’elle puisse s’épanouir. Mais comment, après avoir vécu trois guerres, expliquer sans effrayer ?

Avec toute la pudeur qui le caractérise, il préférera taire le pire et léguer le meilleur : se concentrer sur les odeurs d’épices plutôt que sur celle du sang, sur la fraternité plutôt que sur les divergences ; faire perdurer la lumière plutôt que l’obscurité.
Alors que le temps passe et que Marcel s’essouffle, Cécile prend le relais. C’est elle qui de- vient la narratrice des souvenirs de son grand- père. Elle permet à un homme qui n’est plus que l’ombre de lui-même de revivre les moments magiques qu’il lui a partagés lorsqu’elle était jeune. Entre fou-rires, tendresse et transmission, le lien unique qui unit Cécile et Marcel évolue mais ne s’étiole pas.

Un ptit mot sur et me souvenir de te mémoire

Tout d’abord je remercie Jessica et les éditions Hugo New Roman pour l’envoi de et me souvenir de ta mémoire. Je sais que j’ai pas mal de retard que j’essaye de rattraper petit à petit. J’avais découvert la plume de Cécile avec Ferme les yeux et fais un voeux. J’ai été ravie de la lire de nouveau. D’autant que j’étais en pleine panne de lecture et ce roman a su me captiver. Un texte qui m’a touché, m’a émue. Tout est là, tout est dit même l’indicible. Ce roman est une ode à la vie, à l’amour.

Et me souvenir de ta mémoire c’est l’histoire de Cécile et son grand mère Marcel. Mais ce dernier a la mémoire qui flanche… Cécile attend de son grand-père qu’il lui parle de son enfance en Algérie, de la vie là-bas, de la vie avant le retour après l’indépendance… Alors lorsque Marcel s’enfonce dans la brume de l’oubli, Cécile écrit pour retenir la mémoire de son héros. Avide de confidences, la petite-fille a poussé son grand-père à entamer avec elle une correspondance. Il lui transmet avec beaucoup de pudeur et d’amour ses souvenirs de jeunesse. Son éducation, l’Algérie de son enfance, sa rencontre avec Yvette, sa grand-mère. Mais aussi les mesures de ségrégation anti-juives à partir de 1941, puis plus tard l’exil en France.

C’est une histoire pleines d’émotions, leur lien à eux, ne se raconte pas en mots. A travers les mots, en toute pudeur, on ressent un lien puissant, un amour fort entre son grand-père et sa petite-fille. La fiction se mêle à la réalité avec brio, bravo Cécile. Le personnage de Marcel est touchant et on sent toute l’affection qui les unit. On parle de transmission, de mémoire familiale, d’affection. C’est un roman émouvant et plein de tendresse. J’ai aimé la relation qu’ils entretiennent. Une relation hors du temps. Une relation privilégiée comme toute personne souhaiterait avoir un jour. Leur histoire est belle, émouvante. Ils sont attachants.

C’est peut-être ça, faire son deuil. C’est peut-être réussir à prendre une part de gâteau sans avoir les larmes aux yeux, et en réapprécier le goût sans que cela soit de la nostalgie.”

De plus ce roman parle avant tout de la vie, de ces moments doux mais aussi de ces moments durs .. les moments que l’on doit accepter lorsqu’on devient adulte …
Et puis, ce roman nous parle aussi de la vie de Marcel, des différentes guerres qui ont marqué sa vie, sa vie en Algérie en tant que pied Noir et juif…

Et pour conclure

Ce roman est une superbe histoire. Une histoire d’amour, belle, vraie, c’est le cri du coeur d’une petite fille à son grand-père. Dans ce roman inspiré de sa vie, Cécile Bergerac rend un très bel hommage à son grand-père Marcel, en replongeant dans l’enfance de ce dernier à Oran. C’est un roman qui donne envie de prendre soin de ses aînés, de découvrir leurs histoires! C’est un bel hommage à la génération de nos grands parents, à ce qu’ils ont traversé mais dont ils ne veulent pas toujours parler.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge