Le sens de nos pas, Claire Norton

Résumé le sens de nos pas 

Auguste a « son » banc, dans un joli parc du Vésinet.
Celui où, tant de fois, il est venu s’asseoir avec Jeanne, son grand amour. Depuis la mort de cette dernière, il continue d’y venir chaque jour se souvenir des belles choses… Cet après-midi-là, c’est accablé qu’Auguste s’assied : il vient d’apprendre coup sur coup que sa belle-fille et son fils s’apprêtent à le placer en maison de retraite, et qu’il est atteint d’un mal incurable qui ne lui laisse que quelques mois à vivre.
Échouée à l’autre bout du banc, Philomène, quinze ans, est tout aussi désemparée. Fille unique, elle vient de perdre sa mère dans un accident de voiture et a rompu toute communication avec son père, qu’elle accuse de lui cacher la véritable cause de cet accident : un suicide.

Leur seule issue, cet après-midi-là : s’enfuir. Auguste parce qu’il refuse de passer le peu de temps qu’il lui reste enfermé et passif. Philomène parce qu’elle ne pourra pas faire son deuil tant qu’elle n’aura pas résolu le mystère de la mort de sa mère.
Également désemparé, Auguste n’a aucune envie de s’encombrer de cette gamine. Pourtant, et contre toute attente, la quête que vont entreprendre ensemble le vieil homme et la jeune fille se révélera le plus précieux cadeau que la vie pouvait leur réserver…

Un p’tit mot sur le sens de nos pas 

Il y a certains livres pour lesquels on se dit je le lirai à l’occasion. Sauf que l’on sait tous que l’occasion n’arrive pas forcément… Et puis ma collègue Vanessa me demande si je souhaite faire une renoncer avec Claire Norton à la fête du livre de Hyères. Alors j’ai dit oui pourquoi pas. La fameuse occasion de lire son roman! Et là je ne peux que dire un immense merci à Vanessa. Ce livre a été un énorme coup de coeur. Et puis cette rencontre avec Claire, les rencontres qui marquent une vie comme on dit.

Le sens de nos pas c’est l’histoire de Auguste 85 ans. Il a toujours vécu avec son grand amour Jeanne. Mais depuis le décès de celle ci il vit acec sont fils et sa bru, Cruella. Ils sont venus vivre avec lui dans sa grande maison. Il n’est proche avec aucuns des membres de sa famille. Aussi lorsqu’il reçoit une mauvaise nouvelle concernant sa santé il décide de tout garder pour lui. Et puis il apprend que sa belle-fille et son fils s’apprêtent à le placer en maison de retraite…

Comme à son habitude, il est assit sur son banc. Là, il a fait apposer une plaque au nom de Jeanne car c’est là qu’ils allaient souvent se poser à deux. C’est aussi ici qu’il va rencontrer Philomène , son phénomène.

Vous l’aurez donc compris, c’est aussi l’histoire de Philomène 15 ans qui a perdu tragiquement sa maman dans un accident de voiture. Philomène est persuadée qu’on lui cache des choses concernant son décès. Auguste et Philomène se rencontrent. Et tout commence. L’un n’a plus de temps devant lui, l’autre a encore toute la vie. Ils s’unissent malgré leurs différences en s’apportant l’un à l’autre de la sagesse et de la confiance. Contre toute attente, la quête que vont entreprendre ensemble le vieil homme et la jeune fille se révélera le plus précieux cadeau que la vie pouvait leur réserver…

Chaque tranche d’âge révèle une valeur particulière qui ne se mesure pas. Mais nous apprend que l’on ne cesse jamais de donner aux autres et de s’enrichir. L’auteure aborde des thèmes qui ne sont pas faciles. La vieillesse, la maladie, la mort, mais aussi l’incompréhension. La réflexion sur le droit de disposer de sa vie est bien argumentée et qui fait que nous nous posons des questions. C’est un roman qui fait du bien, qui permet un regard positif sur la vie et qui invite à aller plus loin que les préjugés, les peurs et les prétextes.

Auguste va donner son expérience de la vie, la transmission de ses connaissances, et notamment de l’origami, lui apprendre comment surmonter un deuil, comment accepter le passage du temps et la vieillesse du corps. Quant à Philomène avec sa jeunesse va égayer les derniers jours d’Auguste. Elle va lui donner le goût des premières fois, lui donner confiance pour réaliser les buts qu’il s’est fixé. Ils vont s’apprivoiser et s’adopter. Ensemble, ils vont faire de ces quelques jours une vraie magie, rendant les choses possibles, libérant les non-dits et les peurs.

Le sens de nos pas est une belle preuve que nous croisons de belles personnes au cours de notre vie… Dans une vie où tout va trop vite, on se rend compte qu’il nous suffit de s’arrêter quelques instants pour connaître ces personnes. L’histoire est belle, douce, émouvante et passionnément positive malgré la gravité de certains sujets abordés.

Et pour conclure 

Le sens de nos pas prend toute sa valeur au fil des pages. Quel sens nos pas nous donnent-ils dans la vie ? Un roman bouleversant devant les questions de la transmission, du deuil, de la fin de vie, de l’amour, du pardon. Claire Norton nous emmène dans le tourbillon de la vie. Cette relation intergénérationnelle entre Auguste et Philomène est touchante, presque comme un grand-père et sa petite fille. Vous pouvez retrouver ce roman chez Robert Laffont.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Le sens de nos pas, Claire Norton […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge