Il n’est jamais trop tard pour éclore, Catherine Taret

Résumé il n’est jamais trop tard pour éclore

Il y a deux ans, comme le font les gens raisonnables quand ils sont au fond du trou, j’ai consulté une voyante qui m’a fait cette surprenante révélation :
Il ne faut pas vous inquiéter, vous êtes une late bloomer, tout va vous arriver plus tard dans la vie !
Selon elle, je n’avais rien raté, je prenais juste mon temps. J’étais en train de grandir, de m’enrichir, de pousser comme une plante en milieu de saison. Et surtout, un jour, c’est sûr, le sens allait se révéler à moi.
J’ai retroussé mes manches, j’ai creusé pour déterrer les peurs, les croyances et les injonctions qui m’empêchaient d’avancer, j’ai semé les nouvelles graines qui allaient me faire éclore.
Il n’y a ni âge, ni sexe, ni origine, ni taille, ni poids pour être late bloomer… C’est la beauté de cette aventure.

Un ptit mot sur il n’est jamais trop tard pour éclore

C’est un livre qui m’a été offert par ma amie Audrey. C’est un livre que j’ai lu en parallèle d’autres lectures puisqu’on ne le lis pas comme un roman. Je l’ai terminé hier. Je ne lis pas trop de livres sur le développement personnel (et je devrais changer ça). Le dernier en date est je te promets la liberté. Il n’est jamais trop tard pour éclore m’a totalement parlé et un grand merci Audrey pour ce cadeau. Un livre à mi-chemin entre le récit initiatique et le livre de développement personnel et l’auteure nous en dit plus sur ces gens à tout arrive, mais plus tard.

Ne vous êtes vous jamais demandé si vous n’étiez pas en décalage? Avoir le sentiment de faire les choses après tout le monde comme trouver sa voie, l’amour mais beaucoup plus tard dans la vie?  Si je vous dit Late bloomer vous me répondez?! Haha avouez que vous ne savez pas! Avant ce livre j’aurai été incapable de vous dire ce en quoi cette expression consistait. Alors pour vous répondre, Late Bloomer en anglais signifie plante à floraison tardive. Expression couramment utilisée pour décrire les gens qui se révèlent, qui fleurissent plus tard. Un adulte qui trouve sa voie, l’amour, le succès, la reconnaissance plus tard dans la vie.

En France, quand tu es différent tu es un peu/ beaucoup montrer du doigts. Par exemple si tu trouve ta voie un peu plus tard que les autres, trouver l’amour ou fonder une famille. Or, c’est la réalité d’un certain nombre de personnes, beaucoup confrontés au jugement des autres et bien seuls dans leur quête de soi et de leur place. Et bien j’ai l’impression d’être une Late Bloomer. C’est en lisant ce livre que j’en ai eu vraiment conscience. Trouver du sens à notre vie tout simplement. Mais pas au même rythme que les autres. Plus lentement. Plus tard. Est-ce une tare ? Certainement pas ! Ce livre est un pur produit déculpabilisant et inspirant. Alors bien évidement ce livre n’est pas une recette miracle. Mais elle donne de l’espoir aux âmes perdues. (Est ce que je suis une âme perdue, peut être…) Et puis c’est un condensé de pistes à explorer.

On commence à fleurir (to bloom) quand on touche à sa vérité. Quand on est juste. Quand on est en cohérence avec soi-même. Et quand l’âme agit (la magie)

J’ai eu l’impression de lire une partie de ma vie dans ce livre 😉 Cela  reste très rafraîchissement et parfois drôle ! Mais aussi rassurant aussi pour ceux qui ont du mal à « trouver leur voie ». Alors après on y croit, on y crois pas cela reste propre à chacun. Moi qui suis une personne  à qui tout ne sourit pas toujours en temps et en heure, ce livre m’a fait  prendre conscience de certaines choses. Réussir sa vie à contre-temps. C’est ce que font les Late bloomer, ceux et celles dont l’éclosion s’est faite sur le tard. Mais ils ne sont pas forcément en retard, ils prennent leur temps. Ils explorent d’autres horizons au risque de décevoir quelques personnes autour d’eux. Métier, amour, pas d’âge limite pour apprécier et réussir sa vie différemment.

Et pour conclure

Il n’est jamais trop tard pour éclore est un livre qui fait du bien quand on a le sentiment de tout faire dans sa vie après les autres. L’auteure nous raconte avec un brin d’humour et beaucoup d’humilité son parcours de vie. Cela fait réfléchir, ça donne la pêche et envie d’avancer dans la vie.. Un livre a retrouvé aux éditions J’ai Lu. Un joli témoignage sur le cheminement pour s’accomplir malgré la pression du temps qui passe.

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. […] Il n’est jamais trop tard pour éclore, Catherine Taret […]

  2. […] second roman de l’auteure dans ma PAL. Une nouvelle fois, un livre aussi bien feel good que développement personnel. Et j’ai passé un très bon moment lecture. Ce livre est une ode à vivre le moment présent […]

  3. Roman très intéressant, à lire absolument pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.
    Dernier post de Affogbakor : TALISMAN DE PROTECTION POUR ÔTER UNE MALÉDICTIONMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge